MaCotisation vous présente… Eliane, une trésorière bénévole

MaCotisation a décidé de partir à la conquête du monde associatif et de vous présenter régulièrement des bénévoles engagés. Ils vous conteront leur quotidien associatif, leurs passions mais aussi leurs problèmes, et surtout leurs solutions !

Nous rencontrons cette semaine Eliane, trésorière d’une association qui organise et sonorise des manifestations culturelles caritatives, notamment des concerts, dans le Grand Est.

Qui es-tu et comment es-tu arrivée dans la vie associative ?

Je m’appelle Eliane, j’ai 29 ans et je suis maman de 4 jeunes enfants. Je suis musicienne et c’est par ce biais que j’ai rencontré mon mari, chanteur, guitariste et violoniste. Nous avons d’abord créé une association pour soutenir nos propres concerts, acheter notre matériel de sonorisation, et parvenir à jouer régulièrement en tant que bénévoles. Et les enfants sont arrivés ! Nous avons continué notre engagement en sonorisant des concerts qui récoltent des fonds pour des causes importantes, nous fournissons le matériel et sonorisons l’évènement.

Depuis quand occupes-tu cette fonction et quel temps y consacres-tu ?

Je suis trésorière de l’association depuis près de 10 ans. Notre vie associative dépend des projets que nous accompagnons. Chaque année en janvier, je gère le rappel des adhésions, et parfois la recherche de nouveaux cotisants. Je vérifie nos comptes sur internet à chaque début de mois. Les concerts ou évènements sonorisés me demandent un petit travail de prévision en amont, je gère aussi la demande d’attestation d’assurance. J’encaisse le défraiement après l’évènement et j’adresse aux membres qui en ont fait la demande le remboursement de leurs frais de déplacement.

Comment parviens-tu à gérer ton quotidien et ton engagement associatif ?

Je pense qu’en regroupant ces heures, je consacre seulement une journée par mois à notre association. Comme j’aime beaucoup le papier, je tiens un cahier de compte classique, que je transpose une fois par trimestre sur mon ordinateur, dans un simple fichier Excel. C’est pratique pour dresser un bilan des comptes lors des Assemblées Générales. Même si notre association n’est composée que d’amis, nous tenons à être réglo sur tous les points. D’autres associations nous font confiance, et la rigueur est vraiment primordiale en comptabilité.

Peux-tu nous raconter le projet de votre association qui t’a le plus marqué ?

En 2012 et 2013, nous avions rejoint une aventure nationale nommée « Les Rockeurs ont du cœur ». Nous avons organisé des soirées de concert originales puisque pour entrer dans la salle, les spectateurs devaient apporter un jouet neuf, d’une valeur minimale de 8€. Les personnes qui n’avaient pas prévu pouvaient payer leur ticket d’entrée 10€. C’est moi qui me suis chargée d’aller acheter des jouets avec la recette des tickets et des boissons, et qui ai ensuite apporté le tout aux hôpitaux de notre ville et à la Croix Rouge. C’était un projet musical convivial, qui nous a pris beaucoup de temps mais qui avait une portée incroyable.

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui hésitent à devenir membre du bureau ou à adhérer à une asso ?

Je suis adhérente de plusieurs autres associations, tournées vers le monde caritatif, et je trouve que c’est un maillage extraordinaire, qui a besoin de tout le monde pour avancer. Je ne suis pas une experte en montages informatiques par exemple, mais d’autres bénévoles m’aident à créer de jolis fichiers à l’aide de mon travail. Chacun de nos adhérents est impliqué en fonction de ses talents, de ses capacités et de son temps. Certains viennent nous aider à charger et décharger le matériel de sonorisation dans nos voitures, d’autres sont heureux de nous encourager de loin, et de nous retrouver pour les AG ou les réunions.

La force d’une association naît de toutes les petites impulsions. Je suis fière d’en être la trésorière, et d’agir dans l’ombre.